Traitement brûlure récente

Que faire en cas de brulures récentes ?

La brûlure crée une perte de substance cutanée, cependant cette rupture de la barrière doit être réparée aussi rapidement que possible car son rôle de protection contre l’infection et contre la perte de liquides intracorporels n’est plus assurée.

Cette réparation peut être effectuée spontanément par l’organisme : la membrane basale périphérique à la plaie peut spontanément générer de l’épiderme et combler peu à peu la perte de substance.

Cependant et en cas de brulure, il faut :

  • Si la brûlure n’est pas trop étendue, rincez immédiatement et abondamment avec de l’eau froide pendant au moins 5 minutes et à 15 cm du robinet.
  • Enveloppez la brûlure dans un linge humide et propre. Surtout, n’appliquez jamais de pommade, de corps gras ou même des glaçons.
  • Surveillez la brûlure. Si elle devient à nouveau chaude, qu’elle gonfle, qu’elle est encore douloureuse dans les 24 heures, bref, au moindre doute, consultez un médecin .
  • Si la brûlure est étendue ou que les cloques sont de grandes tailles(plus de la moitié de la paume de la main de la victime), la brûlure est dite grave, il faut alors allonger la personne sur la région non brûlée et l’installer en position demi-assise si elle présente des difficultés respiratoires. Ensuite, alertez au plus vite les secours et surveillez la victime jusqu’à leur arrivée.

Toutefois le traitement du grand brûlé repose sur une double thérapeutique, menée simultanément : la réanimation et le traitement chirurgical.

Les soins de réanimation consistent globalement à lutter contre les pertes de liquides, la dénutrition et l’infection.

La chirurgie vise à obtenir la cicatrisation de la zone brûlée. Elle repose sur l’excision-greffe.

à ce titre l’excision greffe s’applique aux brûlures qui ne cicatriseront pas spontanément (brûlures du troisième degré, dont la cicatrisation spontanée est toujours impossible) et à toutes les brûlures qui mettraient trop de temps à cicatriser.

Elle s’adresse également aux brûlures situées au niveau des zones fonctionnelles (paupières, mains) pour lesquelles il faut agir rapidement.

En effet certaines localisations nécessitent des mesures spécifiques : C’est le cas des brûlures circulaires du 3ème degré au niveau des membres et du thorax, qui imposent en urgence des incisions de décharge afin d’éviter l’effet garrot. Ces incisions cutanées réalisées dans l’axe du membre ou sur le thorax permettent de restaurer le flux vasculaire.

Il faut également apporter une attention toute particulière à la brûlure de la face, qui fait craindre une atteinte respiratoire.

L’atteinte des paupières pourra nécessiter un geste en urgence afin de protéger l’œil (blépharorraphie).

Enfin et pour les brûlures des mains dont la profondeur est douteuse (brûlures dites  » intermédiaires « ), il faudra intervenir rapidement ( » excision-greffe précoce « ) pour une mobilisation rapide, et éviter ainsi les raideurs.

Voici les thèmes qui concernent Traitement brûlure récente:

  • Que faire en cas de brulures récentes ?
  • Les cicatrices chéloïdes
  • La chirurgie des brûlures graves