zones-action-indication-botox
in

Qu’est-ce que la Toxines Botuliques ou Botox?

Les Injections de Toxines Botuliques (Botox)

La toxine botulique (couramment associée au nom de Botox mais commercialisé en France sous le nom de Vistabel) est produite par la bactérie clostridium botulinum. L’on oublie parfois que bien avant de révolutionner la médecine esthétique, la toxine botulique a d’abord été utilisée par la médecine ORL ou ophtalmologique, dans les traitements ponctuels ou de longue durée des spasmes laryngés ou oculaires, des torticolis, etc. C’est ainsi que son remarquable pouvoir sur les rides a été découvert et que l’on a pu l’employer pour gommer les rides dites dynamiques ou d’expression, c’est-à-dire causées par la contraction des muscles et situées sur la partie supérieure du visage (front et contour des yeux). Or, le grand avantage de la toxine botulique en comparaison d’autre types d’intervention ou de traitement est qu’elle laisse aux traits du visage une mobilité qui n’altère pas l’expressivité.

zones-action-indication-botox

Un certain nombre de rides peuvent être diminuées grâce à la toxine botulique :

  • Les rides situées entre les sourcils (dites « rides de la glabelle » ou « rides du lion »), qui sont causées par le mouvement des muscles des sourcils et peuvent donner un regard sévère.
  • Les rides de l’angle extérieur des yeux (dites « rides du sourire » ou « pattes d’oies ») ;
  • Les rides du front, qui traversent le front horizontalement et peuvent donner un aspect vieillissant au visage.
  • Les bandes platysmales, ces lignes verticales du cou qui ont tendance à se détendre avec l’âge.
  • Enfin, la toxine botulique peut également rééquilibrer une hauteur de sourcils asymétrique ou encore traiter l’hypersudation (mains, pieds, aisselles).

La plupart du temps, le résultat sera d’ailleurs plus harmonieux si l’on conjugue le traitement des différentes rides ; tous les muscles de ces zones sont en effet reliés les uns aux autres et conditionnent mutuellement l’expressivité des traits du visage.

Effets secondaires et contre-indications

Les contre-indications à l’utilisation de toxine botulique sont en fait très peu nombreuses et assez classiques (infection de type bouton sur le point d’injection, femmes enceintes ou allaitant, maladie neuromusculaire grave, traitement antibiotique par les aminosides ou traitement anticoagulant).
Quant aux effets secondaires, ils sont non seulement rares mais presque toujours réversibles :

  • Quelquefois un petit bleu ou très rarement un léger œdème, qui disparaissent en quelques jours.
  • Rarement des céphalées, qui disparaissent en quelques jours.
  • Un ptôsis (descente de la paupière) ou un méphisto (queue de sourcil trop relevée) peuvent très éventuellement survenir si l’injection est mal dosée ou mal positionnée (mais cela peut se corriger très rapidement).
  • Injectée en grande quantité, la toxine peut enfin entraîner le botulisme (intoxication alimentaire rare), mais les doses utilisées pour un traitement antirides sont très insuffisantes pour être dangereuses, la toxine botulique disposant d’une marge de sécurité bien supérieure à celle de médicaments très couramment prescrits (comme l’aspirine).

La plupart du temps, le résultat sera d’ailleurs plus harmonieux si l’on conjugue le traitement des différentes rides ; tous les muscles de ces zones sont en effet reliés les uns aux autres et conditionnent mutuellement l’expressivité des traits du visage.

Le Botox En pratique

La toxine botulique agit en détendant légèrement (selon la quantité injectée) les muscles localisés sous la peau, de manière à atténuer les rides d’expression ; les rides de la surface de la peau, en revanche, nécessitent d’autres méthodes (acide hyaluronique, collagène, peeling, laser).
La toxine botulique fait l’objet d’interventions très simples et très brèves (environ 15 minutes par injection) que l’on peut échelonner sur plusieurs séances.

C’est bien sûr au médecin de déterminer, pour chaque patient, les points précis sur lesquels les injections seront pratiquées pour le meilleur résultat. Le médecin se sert d’aiguilles extrêmement fines pour injecter dans le muscle, de façon quasi indolore, de petites quantités de toxine ; une infime trace de piqure subsiste ensuite quelques dizaines de minutes.

L’on recommande généralement de renouveler l’intervention sur un même point d’injection deux fois par an si l’on souhaite lutter au mieux contre la fatigue musculaire et éviter toute réapparition des rides traitées.
L’effet du traitement à la toxine botulique, en outre, sera généralement grandement augmenté si on lui associe (toujours selon les conseils du médecin) non seulement un remaillage (à effet tenseur) mais encore des injections d’acide hyaluronique, un volumateur qui lisse et remodèle la peau de la partie inférieure du visage.

Les avantages du Botox

L’action de la toxine botulique se fait en douceur : elle débute quelques jours (3 ou 4) après l’injection puis atteint son efficacité maximale au bout de 15 jours environ. Mais l’effet demeure largement visible durant plusieurs mois (entre 4 et 6 mois), s’estompant très progressivement.
Utilisée de manière préventive ou curative (pour les peaux plus jeunes), la toxine botulique lisse le visage en lui conférant une apparence détendue très naturelle ; toute trace de fatigue a disparu. L’entourage ne remarque souvent qu’un éclatant effet « bonne mine et reposé ».
L’utilisation de la toxine botulinique va permettre de lisser et d’alléger les traits du visage pour lui donner un aspect plus serein

What do you think?

Qu’est-ce que l’Acide Hyaluronique ?

lifting par acupuncture

Qu’est ce que le lifting par acupuncture ?