Qu’est ce que la NYMPHOPLASTIE ?

La Nymphoplastie : pourquoi ?

Les petites lèvres ou nymphes sont souhaitées ne pas dépasser les grandes. C’est considéré comme critère de jeunesse génitale.

Avec l’âge, les grossesses, et  chez certaines femmes, les petites lèvres sont trop étendues et ont tendance à trop s’extérioriser.
Dans de nombreux cas ces petites lèvres trop extériorisées gênent :

  •  Sur le plan psychologique,  ne répondant pas aux canons de ce qui est morphologiquement acceptable, susceptible de générer un blocage d’accouplement, un blocage social.
  •  Sur le plan sexuel, l’intromission est gênée, douloureuse, obligeant à des manipulations quelque peu gênante
  •  Sur le plan sportif. Selle de vélo ou de cheval mal tolérée.
  •  Sur le plan vestimentaire, dessous ajustés, ou en dentelle,  mal tolérés.
  •  Enfin irritations et infections sont ici fréquentes.

De ces faits le traitement chirurgical est sollicité.

La Nymphoplastie, par quel praticien ?

  • Un Chirurgien Plasticien
  • Un Chirurgien Génital (urogénital, gynécologue)

Pourquoi cette double compétence ?

  1. car l’hypertrophie des nymphes n’est pas toujours d’un aspect simple et univoque,
    le développement serait médian ou polaire, et les lèvres épaisses : exérèse triangulaire possible ;
    l’hypertrophie serait globale, je préfère l’exérèse  dite longitudinale ; et autres possibilités techniques et leurs détails….
  2. Car les anomalies des nymphes sont souvent compliquées, intriquées à des dysmorphies du clitoris et du capuchon, des grandes lèvres, ou à des pathologies du vestibule et du vagin telle qu’une béance vaginale…. tous éléments obligeant à une compétence totale en matière génitale ; ce serait dommage de ne pas considérer la globalité des lésions.

La Nymphoplastie, au laser ?

  • Le laser nous donne des satisfactions techniques et dans l’évolution cicatricielle.
  • Découpe nette des excédents
  • Découpe sans  saignement ou avec un saignement bien modeste
  • Sensibilité post opératoire atténuée.
  • Cicatrisation rapide.

Nymphoplastie, des complications ?

  • Complications très rares
  • Des défauts techniques avec un résultat inesthétique
  • Finition insuffisante vers le clitoris, vers la vulve,
  • Asymétrie,
  • Exérèse insuffisante ou trop importante,
  • Lâchage de suture, complication de l’exérèse triangulaire,
  • Exceptionnel rétrécissement de la filiaire vulvaire lors d’une exérèse longitudinale.
  • Surtout les prévenir par une qualité technique.