Kyste dentaire

Les infections dentaires surviennent plus fréquemment suite à une alimentation malsaine et une hygiène dentaire insuffisante. Plus de 95% des consultations chez le dentiste sont liées aux soins dentaires. Une des maladies qui nécessite la visite chez le dentiste est le kyste dentaire.

Origine du kyste dentaire

Un kyste dentaire fait son apparition suite à une dent morte. Si la cavité dentaire est laissée sans traitement ou sans remplissage, elle engendre la formation d’un kyste dentaire. C’est une infection chronique qui se développe lentement à la racine des dents et affecte la santé des dents. De nature bénigne, elle peut toutefois augmenter en volume.

Comment reconnaître une kyste dentaire ?

L’apparition du kyste dentaire est asymptomatique, c’est à dire qu’elle présente peu de symptômes. La sensation d’une petite boule dure au niveau des gencives peut être le signe révélateur, ainsi que des douleurs récurrentes. Votre dentiste déterminera par une radiographie l’intensité du kyste dentaire. L’examen radiologique est pris en charge par l’assurance maladie à hauteur de 70 %.

Traitement du kyste dentaire

Un kyste dentaire se soigne bien. Contrairement aux idées reçues, le kyste dentaire n’est pas une tumeur. Le traitement par la prise des antibiotiques vous sera prescrit pour prévenir un abcès dentaire. Si le kyste n’est pas décelé à temps, une chirurgie dentaire pourrait être envisageable. L’acte consiste à perforer le kyste pour diminuer la pression.

La prise en charge de la chirurgie dentaire par la sécurité sociale s’élève à 70% sur la base de tarif de convention. Ainsi, souscrire une mutuelle dentaire ou mutuelle santé dentaire pour prendre en charge le ticket modérateur et les éventuels dépassements d’honoraires s’avère très utile.